Reprendre le travail à temps plein

Reprendre le travail à temps plein

En novembre, je reprends le travail à temps plein. Cela fait environ 1 an et demi que je suis à mi-temps. Après mon retour de congé maternité et de ma dépression post-partum (d’ailleurs, il faudra un jour que je vous en parle en long et en large !), j’ai repris à mi-temps un mois d’abord sur conseil des médecins puis à temps plein le deuxième mois. Et là, j’ai ressenti un cruel manque de Cacahuète qui était alors âgée de 7 mois. Ni une, ni deux, voilà que mon employeur m’évoque la possibilité de passer à mi-temps à nouveau. C’était inespéré et très bienvenu pour notre vie de famille !

Mais les temps changent et même si j’ai énormément profité de ces mois pour voir grandir Cacahuète, je ressentais depuis quelques temps une grosse frustration de ne pouvoir en donner plus pour mon travail que j’adore. Et paf le destin me propose de repasser à temps plein. Je n’ai franchement pas hésité à prendre cette décision. Pourquoi ? En plus de mon envie de travailler plus, je ressens que Cacahuète semble un peu saoulée de me voir autant. Les jours où nous sommes ensemble, elle ne fait qu’évoquer ses camarades de chez la nounou. Et puis l’air de rien, elle va bientôt franchir les portes de l’école. Et oui, c’est en avril prochain qu’elle va faire le grand saut ! Bref, voilà de quoi combler notre envie de changement.

Bref, même si je suis ravie de cette nouveauté, j’ai quelques craintes pour l’avenir que je vais vous énumérer ci-dessous.

La fatigue

J’imagine qu’il va me falloir quelques mois pour me remettre dans le rythme et que je risque d’être complètement K.O. au début. J’espère que ça ne va pas trop se ressentir sur mon moral ! Et c’est pareil pour Cacahuète qui risque aussi d’accuser un peu de fatigue.

L’organisation

Cela bouleverse évidemment notre organisation et je pense que nous devrons être plus vigilants pour bien gérer notre planning : faire les courses, le ménage. Il sera d’autant plus utile de se tenir aux menus de la semaine.

La réaction de Cacahuète

Même si je lui ai déjà expliqué la situation, je ne suis pas sûre qu’elle se rende compte de l’impact que cela va avoir sur sa petite vie. Je crains qu’elle ne m’en veuille un peu au début. Va-t-elle me bouder ou au contraire me coller ?

Perdre du temps de loisirs

Je risque également d’avoir moins de temps pour mes loisirs : lectures, blogging. Mais d’un côté, je risque de passer plus de temps dans les transports que je pourrai mettre à contribution pour cela. Bref, encore un domaine où il va falloir retrouver un équilibre.

Et vous les parents qui êtes déjà passés par là, avez-vous des conseils ou des témoignages à m’apporter ?